L’intelligence artificielle qui a été introduite par l’Homme lui-même dans les machines est capable de répondre bêtement aux programmes que l’on lui lance grâce au système informatique. Mais pour aller plus loin, certains informaticiens ont voulu appliquer le Test de Turing aux ordinateurs afin de pouvoir mesurer à quel point ces derniers peuvent imiter l’être humain. Et ils estiment que si un jour, on n’arrive plus à reconnaître si l’on s’adresse à une machine ou à un homme, le test serait réussi : la machine serait considérée comme un appareil qui pense. Et il faut admettre que ceci est très probable sauf que les spécialistes se mettent actuellement à parier que cela n’arrivera pas avant 2030 et qu’il reste encore plusieurs détails à démontrer avant d’être vraiment sûr que ces machines intelligentes deviennent nos concurrents.

L'IA pourra-t-elle réussir le test de Turing un jour ?